La rénovation énergétique des bâtiments : les nouvelles tendances

Publié le : 07 juillet 20224 mins de lecture

Dans le domaine de l’efficacité énergétique, il y a un besoin clair et urgent d’agir. Le dernier plan de bataille RePower EU de l’Union européenne témoigne de l’ambition d’atteindre l’indépendance énergétique et la neutralité carbone à l’échelle européenne.

Quelles sont les tendances les plus récentes en matière de remodelage des bâtiments ?

Introduction de la loi Climat et Résilience !

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté la loi Climat et Résilience à l’issue d’une commission mixte paritaire concluante. Les principales dispositions de cette loi sont : la définition précise du terme  » rénovation énergétique performante » d’un logement, des mesures d’accompagnement renforcées pour les ménages, une lutte facilitée contre la fraude aux CEE et l’interdiction progressive des passoires énergétiques.

Le nouveau Diagnostic de Performance Energétique entre en vigueur !

La nouvelle version du DPE est opérationnelle depuis le 1er juillet 2021. Il est plus fiable d’un point de vue technique, mais désormais opposable d’un point de vue juridique. Pour rappel, les principales modifications ont été apportées. Cette nouvelle appellation traduit essentiellement la volonté d’intégrer davantage les émissions de CO2 des logements dans la détermination de leur classe énergétique. Ainsi, pour établir la classe du logement, on retient la plus petite des deux performances – consommation d’énergie primaire ou émissions de CO2. Rappelons que cette catégorie, telle que définie par le DPE, sert de condition principale à l’article 42 de la loi sur le climat et la résilience, qui interdit progressivement la location de taudis énergétiques. Par ailleurs, le DPE a été révisé afin de le rendre plus facile à comprendre et à appréhender, tant pour les propriétaires que pour les locataires. Une étiquette unique basée sur un  » double seuil  » a été introduite pour remplacer les deux étiquettes (énergie et CO2).

Les systèmes de gestion des bâtiments !

Une étude centrée sur les systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments (BACS) a été publiée en juin 2021 par le Groupement des Industries Électroniques Françaises (GIMELEC) et a identifié les clés de leur succès auprès des collectivités locales. Pour un déploiement réussi de la maîtrise de l’énergie, les quatre grandes clés suivantes sont nécessaires : l’organisation et la coordination, l’équipement pour gérer les BACS, l’exploitation en performance et l’orchestration dans le temps. Il convient de rappeler que le décret BACS publié le 20 juillet 2020 impose la mise en place de systèmes d’automatisation et de contrôle d’ici le 1er janvier 2025. Cette obligation s’applique à tous les bâtiments commerciaux neufs et existants équipés de systèmes de chauffage et de climatisation, associés ou non à un système de ventilation, d’une puissance supérieure à 290 kW.

Plan du site